Les travailleurs ont le droit à leur assurance-emploi

Assurance-emploi

Mise en contexte

C.I.P., Aleris, la Coop fédérée, le centre d’appels IQT, Target et plus récemment Sears, Trois-Rivières se souvient de ces fermetures d’entreprises et des nombreuses mises à pied qui en résultèrent. Pour ma part, je me souviens également des difficultés  auxquelles ces travailleurs furent souvent confrontés pour toucher leurs prestations d’assurance-emploi.

Aucun travailleur ne devrait se battre pour les prestations d’assurance-emploi pour lesquelles il a cotisé. L’assurance-emploi, pilier du système de sécurité sociale canadien, est un régime financé par les travailleurs et par les employeurs. Or, depuis les vingt dernières années, les conservateurs et les libéraux n’ont cessé de réduire l’accès au régime et d’utiliser les sommes engrangées à d’autres fins.

Le NPD considère que le gouvernement doit cesser de considérer la caisse d’assurance-emploi comme une tirelire servant à financer d’autres programmes. C’est pourquoi nous proposons de protéger la caisse de l’assurance-emploi afin que les cotisations versées servent uniquement aux fins prévues par la loi sur l’assurance-emploi.

De plus, nous sommes résolus à nous attaquer à l’accessibilité au régime en préconisant un seuil universel d’admissibilité à 360 heures.

Notre proposition

Robert Aubin connaît bien le dossier de l’assurance-emploi, puisqu’il fut porte-parole en la matière lors de son premier mandat. De concert avec le porte-parole actuel et avec ses collègues du NPD, il poursuit la lutte pour que ce régime d’assurance atteigne ses objectifs.

Ajouter votre nom

Ajoutez votre nom pour appuyer notre initiative.

Partagez cette page